revuetechniqueautomobile

Les 3 spécificités de voitures sans permis

Habituellement, une personne qui souhaite conduire une voiture doit d’abord s’inscrire dans une auto-école, puis passer des tests pour obtenir un permis. Mais le désir d’autres personnes de pouvoir utiliser un moyen de transport sans avoir besoin d’un permis de conduire a conduit les fabricants à construire des véhicules légèrement moins performants. Ceux-ci ne répondent donc pas aux exigences d’obtention d’un permis de conduire.

Les exigences pour conduire une voiture sans permis !

Les VSP ne dépassent généralement pas les 50 kilomètres par heure et leurs moteurs sont peu puissants. Toutefois, cet aspect n’a pas d’importance pour les utilisateurs qui préfèrent ce véhicule à la marche sur de longues distances et à d’autres moyens de transport. Ces voitures doivent donc répondre à certaines exigences, notamment en termes de sécurité.

Ces véhicules sont faciles à utiliser et compacts et nécessitent des espaces de stationnement plus petits. Les VSP doivent être assurés avec une assurance responsabilité civile minimale. Les tarifs sont généralement moins élevés que pour les voitures classiques – les prix des assurances sont largement abordables.

Qui peut conduire une voiture sans permis ?

Le véhicule sans permis est une solution permanente ou temporaire pour les personnes qui n’ont pas de permis de conduire complet mais qui souhaitent néanmoins être mobiles. Il est idéal pour les conducteurs qui se sont vu retirer ou suspendre leur permis. S’ils n’ont pas été interdits de conduire un véhicule à moteur par un juge, ils peuvent conduire un quadricycle léger. Les VSP conviennent également aux personnes qui n’ont jamais été titulaires d’un permis de conduire complet.

Certains pays exigent un document spécifique pour conduire ces voitures, que vous pouvez obtenir auprès d’une auto-école. En outre, il existe certaines restrictions d’âge, puisque le conducteur doit être âgé d’au moins 14 ans.

Conduire une voiture sans permis en pratique !

Conduire une voiture sans permis demande un peu de temps pour s’y habituer après avoir conduit une voiture normale, mais on s’y fait très vite.

De l’extérieur, la VSP se distingue par son bruit, le moteur ressemblant à celui d’une tondeuse à gazon. Mais à l’intérieur, avec les fenêtres ouvertes, l’isolation est si bonne que le bruit du moteur est à peine perceptible. Une fois en route, l’accélération est rapide – jusqu’à ce que vous atteigniez le limiteur de vitesse de 45 km/h.

Les freins ne sont généralement pas servo-assistés et nécessitent donc un peu plus de force que dans les voitures modernes.

Quitter la version mobile